headerbild_unterseite_04.jpg
 

Histoire de l’UP

L’Union Pétrolière (UP) a été fondée en 1961.

 

Cette date relativement récente a une raison historique. Bien sûr, des organisations professionnelles de l’économie pétrolière suisse existent déjà avant la Seconde Guerre mondiale. Mais elles chapeautent soit des entreprises de combustibles (conventions sur le mazout), soit des entreprises de carburants (Benzin-Union), ou alors elles ont pour but la mise en œuvre de mesures étatiques.

 

Ce n’est qu’après la Seconde Guerre mondiale que le pétrole acquiert une position dominante dans l’approvisionnement énergétique de notre pays. Il s’ensuit une rapide libéralisation : le syndicat de l’économie de guerre Petrola pour l’importation de carburants liquides est dissous et le contrôle des prix des carburants liquides est abandonné en 1953. Cette nouvelle situation de concurrence sur le marché de l’essence provoque en 1958 l’effondrement du cartel de la Benzin-Union. L’année 1964 marque la fin du rationnement de l’essence et de tous les contingentements et quotas concernant l’importation de celle-ci en Suisse. En raison de ces nouvelles conditions de concurrence, les conventions sur le mazout finissent aussi à perdre de leur importance. A la fin, il ne reste que Carbura, l’office central suisse pour l’importation des carburants et combustibles liquides. Aujourd’hui encore, il est chargé de mettre en œuvre et de garantir le stockage obligatoire des carburants et combustibles liquides.

 

La croissance rapide de la consommation de pétrole dans les années d’après-guerre impose de créer une nouvelle organisation faîtière pour l’ensemble de l’économie pétrolière. Cette entité appelée à défendre et à promouvoir les intérêts de la branche est constituée sous le nom d’Union Pétrolière.

 

Selon ses statuts, peuvent devenir membres les entreprises qui prospectent du pétrole ou qui l’extraient, les raffineries, les exploitants de pipelines, les importateurs, les négociants et les sociétés de stockage de pétrole et de produits pétroliers. Pour devenir membres, les importateurs doivent être membres de Carbura et faire valoir des ventes indigènes représentant au moins 0,2% des importations suisses de produits pétroliers.





Les cookies facilitent la mise à disposition de notre site web. En utilisant nos services, vous acceptez que nous utilisions des cookies.
Informations supplémentaires Ok